Formation des acteurs clés à la mise en place de la Bourse des Matières premières agricoles de Côte d'Ivoire

Photo : Formation des acteurs clés à la mise en place de la Bourse des Matières premières agricoles de Côte d'Ivoire

Une Bourse des matières premières agricoles opérationnelle en Côte d’Ivoire au plus tard en juin 2020 (Ministre)



Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Coulibaly Sangafowa Mamadou a annoncé la mise en place d’une Bourse des matières premières agricoles (BMPA) de Côte d’Ivoire d’ici juin 2020. C’était ce mercredi 13 février 2019, en marge d’une visite de travail à la Bourse régionale des Valeurs mobilières (BRVM), en charge de l’assistance technique dans la mise en place de cette Bourse des matières premières agricoles.



Cette BMPA s’inscrit dans la mise en œuvre du Programme National d’Investissement Agricole (PNIA) II qui s’étend sur la période 2018-2025, et qui a pour ambition de doter la Côte d’Ivoire d’une agriculture durable, compétitive, et créatrice de richesses équitablement partagée. La création de la BMPA de Côte d’Ivoire contribuera au financement du secteur agricole, à la fluidité de l’information sur les prix et à la stabilité des prix aux producteurs agricoles, et donc sera vitale pour l’économie de la Côte d’Ivoire, a expliqué le ministre Mamadou Sangafowa Coulibaly.



Dans le cadre de la phase d’exécution du projet de création et d’opérationnalisation de la Bourse des Matières Agricoles en Côte d’Ivoire, un programme robuste de formation des acteurs de l’écosystème du marché agricole est mis en œuvre depuis le 5 février et cela pour une durée de trois mois, à la BRVM. Ce programme devrait enregistrer la formation directe d’environ un millier de participants des secteurs public et privé. Le programme a été conçu pour - favoriser l’apprentissage des acteurs et des participants - préparer les étapes futures de la mise en œuvre du projet - construire et développer le nouvel écosystème du marché agricole en Côte d’Ivoire, a tenu à préciser le Ministre de l’Agriculture et du Développement rural.



L’objectif visé par cette première partie du programme de formation à laquelle nous avons été invités à participer ce jour a été lancée depuis le 5 février 2019 par la BRVM. Ce programme s’étendra sur une période de trois (03) mois et devrait enregistrer la formation directe d’environ un millier de participants des secteurs public et privé. Il s’agit ici d’une approche innovante dans la création et le lancement des opérations d’une Bourse des Matières Premières Agricoles qui contribuera à renforcer les chances de succès de notre projet.



Les objectifs majeurs de ce marché sont l’encouragement de l’investissement, la facilitation des opérations sur le marché physique et, pour répondre à des besoins actuels pressants, le développement de nouvelles solutions de financement des opérations sur le marché des produits agricoles.



Ce marché qui sera opérationnel au plus tard en juin 2020 s’oriente également vers la réalisation des objectifs tels que - l’amélioration de la position de négociation des petits producteurs - la réduction des coûts de transaction, en permettant aux petits opérateurs d’accéder à des couvertures contre le risque de prix - le renforcement de la circulation efficace des capitaux dans le secteur et la facilitation du développement des financements agricoles - le renforcement de la cohérence de la qualité et de la traçabilité de la production agricole - l’amélioration de l’efficacité sur la chaîne de valeur notamment par une meilleure gestion des pertes post-récoltes - la gestion des effets du changement climatique – et l’amélioration de la compétitivité industrielle.



Pour son démarrage, le maïs, la cola et l’anacarde sont les produits agricoles qui seront soumis à la BMPA, a révélé le Directeur général de la BRVM, le Dr Edoh Kossi AMENOUNVE. Avec la mise en place de la Bourse des matières premières agricoles, la Côte d’Ivoire sera l’un des rares pays du continent a disposé d’une BMPA.



Elisée B.



Commentaires