BRVM : année 2018 difficile, tendance baissière pour 2019 (Directeur général)

Photo : BRVM : année 2018 difficile, tendance baissière pour 2019 (Directeur général)

Le Directeur général de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), le Dr Edoh Kossi AMENOUNVE était face à la presse ce mercredi 30 janvier 2019, pour faire le bilan 2018 des activités de l’institution et dresser les perspectives pour 2019.



D’entrée le Dr AMENOUNVE a indiqué, qu’à l’instar de la plupart des bourses à travers le monde, la Bourse régionale des valeurs mobilière a connu une année 2018 ‘’difficile’’. Cette situation est due à plusieurs raisons parmi lesquelles le ralentissement depuis 3 ans de la croissance économique ivoirienne, locomotive de l’Union Economique et Monétaire Ivoirienne (UEMOA). Ce, même si la croissance économique ivoirienne continue de rester vigoureuse avec 7,7%. Le Directeur Général de la BRVM a également évoqué la faible culture boursière au niveau des investisseurs particuliers. Non sans oublier de relever l’impact du code des assurances, notamment en son article 416 modifié en Avril 2016.



La croissance a été à des niveaux différents au sein de l’UEMOA, a expliqué le Dr AMENOUNVE. Les plus fortes croissances ont été réalisées par la Côte d’ivoire, le Sénégal, le Bénin, et le Burkina Faso, a-t-il révélé. En 2018, ce sont 40 lignes obligataires qui ont été cotées dont 26 au titre des Etats, 12 pour les organisations régionales et 2 lignes au compte du secteur privé. Concernant la finance islamique, 4 Sukuk ont été cotés. La Côte d’Ivoire arrive en tête avec 2 lignes, suivent le Sénégal et le Togo avec 1 ligne chacun.



Concernant les perspectives 2019, le Dr AMENOUNVE a laissé entendre que la croissance en Afrique de l’Ouest se stabilisera autour de 3,6%. Les prévisions donne une tendance à la baisse pour la BRVM en 2019. Cependant ‘’la BRVM reste un Marché attractif’’, rassure le Dr AMENOUNVE. La BRVM reste l’une des bourses les plus dynamiques du continent même si ces trois dernières années, les indices sont à la baisse. Le Dr AMENOUNVE reste confiant, indiquant que cette situation est caractéristique d’un cycle que vivent les Bourses.



Le Dr AMENOUNVE est revenu sur le Dépositaire Central / Banque de Règlement (DC/BR) qui a enregistré un total des Evènements Sur Valeurs en 2018 de 713,257 milliards de F CFA.



La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) est commune à l’ensemble des huit (8) pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Il s’agit de la seule Bourse au monde partagée par plusieurs pays, totalement électronique et parfaitement intégrée.



Elisée B.



Commentaires