La Bourse de Paris a repris des couleurs, rassurée sur l'Allemagne

Photo : La Bourse de Paris a repris des couleurs, rassurée sur l'Allemagne

La Bourse de Paris a rebondi mardi (+0,76%), les investisseurs profitant de l'apaisement de la situation politique en Allemagne et de la hausse des cours du pétrole.



L'indice CAC 40 a pris 40,01 points à 5.316,77 points dans un volume d'échanges moyen de 3,3 milliards d'euros. La veille, il avait fini en recul de 0,88%.



Après avoir ouvert en hausse, la cote parisienne est restée bien orientée tout au long de la journée.



"Une nouvelle crise majeure a été évitée en Europe puisque Angela Merkel est parvenue à préserver le maintien de sa coalition, ce qui a été un soulagement pour les marchés", a commenté auprès de l'AFP Marco Bruzzo, directeur général délégué de Mirabaud Asset Management.



L'accord en Allemagne s'est fait au prix pour la chancelière Angela Merkel d'un renoncement définitif à sa politique migratoire généreuse. Mais ce répit pourrait n'être que de courte durée, alors que la dirigeante conservatrice a fait l'objet d'une remise en cause sans précédent au sein même de son équipe.



En outre, "le prix du baril, qui continue à rebondir, a été un autre élément favorable", profitant aux valeurs pétrolières et au secteur des services aux collectivités, a souligné l'expert.



Les cours du pétrole ont poursuivi leur ascension mardi, poussant le prix du baril new-yorkais au dessus de 75 dollars pour la première fois depuis la fin 2014.



"Il s'agit d'un marché qui reprend son souffle après la baisse de la veille, mais à court terme le CAC n'arrive pas à aller au-delà des 5.350 points", a toutefois nuancé M. Bruzzo.



"Pour le moment, il n'y a pas de volonté de sortir par le haut, mais nous allons arriver dans la période des publications de résultats, ce qui pourrait donner un peu d'impulsion", a-t-il ajouté.



Du côté des indicateurs, en zone euro les ventes de détail sont restées stables en mai par rapport à avril et les prix à la production industrielle ont progressé de 0,8%, toujours par rapport à avril.



Aux Etats-Unis, les commandes industrielles ont rebondi en mai, contredisant des prévisions des analystes.



- Rebond du secteur technologique -



En matière de valeurs, les technologiques, pénalisées la veille, ont retrouvé des couleurs, suivant l'exemple de leurs homologues de Wall Street. STMicroelectronics a gagné 1,20% à 18,96 euros et Soitec 2,18% à 72,75 euros.



Les titres automobiles ont connu également une embellie au lendemain d'une séance difficile: Peugeot a pris 2,67% à 20,03 euros et Renault 0,17% à 72,40 euros.



Les valeurs pétrolières ont bénéficié de la hausse des cours du pétrole, à l'image de TechnipFMC (+0,26% à 26,50 euros) et Total (+1,00% à 52,73 euros). Le secteur des services aux collectivités en a également bénéficié, Engie a pris 1,67% à 13,37 euros, Veolia 1,78% à 18,62 euros.



Société Générale a progressé de 0,58% à 36,26 euros après avoir conclu un accord avec l'allemande Commerzbank pour racheter ses activités "Marchés actions et matières premières", sans indiquer le montant de la transaction.



Vivendi a perdu 0,48% à 20,52 euros. Le géant des médias va sortir du capital de Fnac Darty (-0,68% à 80,70 euros), dont il détient 11%, pour un montant de 267 millions d'euros, mais va poursuivre le développement de partenariats avec le groupe de distribution.



Argan a profité (+0,72% à 42,20 euros) de revenus locatifs en hausse de 20% au premier semestre et de la révision à la hausse de ses objectifs annuels.



Hermès a bénéficié (+1,24% à 523,00 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "neutre" par HSBC.



Nexans a progressé de 4,24% à 29,77 euros, après avoir remporté un "contrat majeur" auprès de la compagnie pétrolière norvégienne Equinor (ex-Statoil) pour la fourniture de câbles ombilicaux sous-marins.



A l'inverse, Trigano a plongé de 19,52% à 120,80 euros, pénalisé par une croissance organique inférieure aux attentes au troisième trimestre de son exercice 2017-2018, même si son chiffre d'affaires a augmenté de 24%.



Source : Boursorama.com

Commentaires