L’Assemblée générale de la CGECI révèle ‘’une gestion saine avec des comptes équilibrés’’ au titre de l’exercice 2017

Photo : L’Assemblée générale de la CGECI révèle ‘’une gestion saine avec des comptes équilibrés’’ au titre de l’exercice 2017

La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) a tenu son assemblée générale ordinaire ce mercredi 13 juin 2018, à la maison de l’Entreprise à Abidjan-plateau.



Il ressort des assises que ‘’L’organisation est assise sur une gestion saine avec des comptes équilibrés au titre de l’exercice 2017’’, a révélé le président de la CGECI, Jean Marie Ackah. Selon le président de la CGECI, l’année 2017 a été riche en réalisations. Et ces réalisations sont le fruit d’un travail d’équipe réalisé par le Conseil d’Administration, les Groupements et toutes les équipes, à différents niveaux, de la CGECI. Toute chose qui a amené Jean Marie Ackah à rende un vibrant hommage à l’ensemble des membres de la CGECI, qui ont su, à travers leur implication, contribuer aux nombreuses victoires du « Patronat Ivoirien » au cours de ces dernières années.



Poursuivant, il a révélé que l’année 2017 a été marquée par la validation du plan stratégique 2017-2020 de la CGECI. Elle a également été marquée par la réalisation des actions majeures. ‘’Au cours de cet exercice, nous avons réussi à renforcer la concertation avec le Gouvernement  à travers un meilleur fonctionnement du Comité de Concertation Etat Secteur Privé (CCESP) qui a permis d’adresser les préoccupations du secteur privé ivoirien et d’obtenir des avancées pour nos adhérents’’, a noté le président de la CGECI.



Toutefois, malgré ces avancées notables, jean Marie Ackah a indiqué que des défis majeurs, et non des moindres, restent encore à relever pour permettre au secteur privé ivoirien de jouer pleinement son rôle de moteur de la croissance. ‘’Cette Assemblée Générale a permis de relever les efforts qui ont été faits dans le cadre de l’amélioration de l’environnement des affaires, mais aussi des défis qui restent à être relevés. Les efforts doivent être poursuivis au niveau du gouvernement, mais nous aussi secteur privé devons participer à ces efforts, afin de permettre au secteur privé de jouer son rôle de moteur de la croissance’’, s’est exprimé le président de la CGECI.



‘’En ce qui concerne la vie de notre Organisation, des défis importants restent à relever, notamment sur la consolidation de l’autonomie financière de la CGECI ; le renforcement de la notoriété de notre Organisation ; l’amélioration de l’offre de service à nos membres et biens d’autres chantiers. Nous devons améliorer les ressources propres générées par notre association’’, a lancé Jean Marie Ackah à l’endroit de l’Assemblée générale.



Pour cette Assemblée Générale ordinaire, la CGECI a enregistré la présence d’une délégation du patronat camerounais conduite par son président. ‘’Nous envisageons de redynamiser notre coopération avec le patronat camerounais, avec qui la CGECI a signé depuis 2012 un protocole de partenariat, que nous souhaitons renforcer aux bénéfices des deux pays. Mais aussi des deux espaces régionaux d’Afrique de l’ouest et du centre’’, a conclu Jean marie Ackah.



Cette Assemblée générale ordinaire avait pour ordre du jour - L’approbation les comptes de l’exercice 2017 - Le Quitus aux administrateurs pour l’exercice 2017 – et L’affectation des résultats de l’exercice 2017.



Elisée B.



Source : Abidjan.net

Commentaires