Stimuler l'investissement et le commerce transfrontalier en Afrique : IFC et Attijariwafa bank se mettent ensemble

Photo : Stimuler l'investissement et le commerce transfrontalier en Afrique : IFC et Attijariwafa bank se mettent ensemble

La Société Financière Internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, et le groupe bancaire panafricain Attijariwafa bank (AWB) ont signé le lundi 26 mars à Abidjan, un accord visant à soutenir les entreprises et stimuler l'investissement et le commerce transfrontalier en Afrique.



IFC et AWB se sont entendus pour étudier ensemble des projets d’investissements en Afrique du nord et en Afrique subsaharienne. Cet Accord, objet du partenariat entre les deux institutions, porte principalement sur le soutien au commerce et à l'investissement entre les deux régions afin de renforcer les échanges entre pays africains. En outre, les deux parties s'engagent à coopérer dans la banque de financement et d'investissement, le financement de projets, ainsi que les instruments de partage de risque. L'accord prévoit également qu'IFC et AWB accompagnent les entreprises au Maroc et en Afrique, notamment les petites et moyennes entreprises (PME), pour leur permettre d’accéder aux services de financement et de formation dont elles ont besoin pour assurer leur développement.



« AWB et IFC partagent une vision commune selon laquelle un secteur privé en bonne santé est essentiel pour créer des emplois et stimuler la croissance économique », a déclaré Boubker Jai, Directeur Général du groupe Attijariwafa bank. « Nous bénéficierons de toute l’expertise d'IFC en Afrique et tirerons parti de notre réseau panafricain et de notre connaissance des marchés sur le continent pour offrir des produits et services innovants à nos clients, tels que la banque en ligne ou encore le financement des chaînes de valeur. »



 



Sérgio Pimenta, Vice-Président Afrique et Moyen-Orient d’IFC, a ajouté : « L’Afrique a un fort potentiel. Mais la faiblesse du commerce transfrontalier et le manque de financements accessibles aux PME freinent la croissance économique. En répondant à ces problèmes, nous pouvons aider à libérer le potentiel du secteur privé africain pour créer des emplois et contribuer à la lutte contre la pauvreté et les inégalités. »



 



Ce partenariat fait partie de la stratégie d'IFC visant à soutenir les entreprises marocaines dans leur stratégie d’expansion en Afrique subsaharienne. Grâce à leurs actifs financiers et intellectuels, ces entreprises contribuent à la croissance des pays dans lesquels elles s'installent. Au cours de ces 10 dernières années, IFC a soutenu près de 1,4 milliard de dollars d’investissements d’entreprises de la région MENA vers l’Afrique subsaharienne.



 



Attijariwafa bank est le premier groupe bancaire et financier au Maghreb et de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et un acteur de référence de la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC). En plus de l’activité bancaire, le Groupe opère, à travers des filiales spécialisées, dans les métiers financiers : assurance, crédit immobilier, crédit à la consommation, leasing, gestion d’actifs, intermédiation boursière, private banking, conseil, location longue durée, factoring, etc. Le Groupe emploie plus de 19 754 collaborateurs et gère un portefeuille de 9,1 millions de clients. Il dispose du réseau de distribution le plus large au Maroc et le plus dense en Afrique avec 4 306 agences.



Attijariwafa bank est basée au Maroc et opère dans 26 pays à travers des filiales bancaires contrôlées majoritairement. :



 



IFC (Société financière internationale), institution sœur de la Banque mondiale au sein du groupe du même nom, est la plus importante institution internationale d’aide au développement au service du secteur privé dans les pays émergents. Elle collabore avec plus de 2 000 entreprises à travers le monde et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d’opportunités dans les zones les plus sensibles de la planète. Au cours de l’exercice financier 2017, les financements à long terme d’IFC dans les pays en développement ont atteint 19,3 milliards de dollars et ont permis de mobiliser les capacités du secteur privé pour aider à mettre fin à la pauvreté et promouvoir une prospérité partagée.



 



Elisée B. avec IFC



Source : aBourse.com

Commentaires