Tidjane Thiam sur sa SPAC: «Ce que j’aime avant tout, c’est faire du business»

Photo : Tidjane Thiam sur sa SPAC: «Ce que j’aime avant tout, c’est faire du business»

La nouvelle société d’acquisition à vocation spécifique (SPAC) lancée par Tidjane Thiam et ses partenaires a levé 345 millions de dollars lors de son introduction à la Bourse de New York. L’ancien patron du Credit Suisse cherche dorénavant à acquérir une entreprise au croisement de la finance et des technologies digitales.



Un an après son départ du Credit Suisse, Tidjane Thiam a trouvé un nouvel avenir professionnel. Mieux, il l’a bâti lui-même tout en entamant l’écriture d’un livre sur son parcours personnel. Durant cette année de réflexion, l’ancien CEO a reçu beaucoup de sollicitations. Il a intégré les boards du groupe Kering, du Conseil pour un capitalisme inclusif initié par le Pape François, de Rwanda Finance Limited… Il a aussi été approché pour prendre la tête d’UniCredit et les médias se sont interrogés sur ses intentions d’aller rejoindre la scène politique ivoirienne.



« J’ai surtout dénoncé et contribué à réduire les atteintes aux droits de l’Homme autour des élections en Côte d’Ivoire, confie Tidjane Thiam à l’Opinion. Mais ce que j’aime avant tout, c’est passer du temps avec les clients, faire du business. C’est créer de l’activité, des emplois et développer des entreprises qui contribuent positivement à la société au sens large. Et je veux aujourd’hui être mon propre patron. Quand vous dirigez des grands groupes côtés en Bourse comme Prudential ou Credit suisse, ce que j’ai fait pendant onze ans, vous passez beaucoup de temps à régler...



Source : lopinion.fr

Commentaires